Astuces de montage

Partager

 

Une installation électrique est assez complexe et surtout soumise à des  règles de sécurité contre l’électrocution et le risque incendie. Nous ne saurions tout résumer en quelques lignes, mais simplement vous donner une idée de l’ampleur des contraintes à respecter.

 

En premier, il est fort utile d’établir un plan de l’installation électrique pour chaque pièce.

On respecte les codifications des différentes sortes d’interrupteurs (simple, double commande, inverseur va-et-vient, et bouton poussoir) et des différentes puissances de prises (16, 20 ou 32 ampères). On essaie de ne pas oublier les éclairages extérieurs, notamment les terrasses.

Dans les grandes pièces et les couloirs, l’éclairage général peut être commandé par deux va-et-vient. Mais, au cas où les entrées sont plus de deux, vous devez recourir aux boutons poussoirs. Ils correspondent à ce cas de figure.

 

Les points importants d'une installation :

L'installation électrique d'un logement assure la distribution de l'électricité vers tous les points d'utilisation de la maison.

Les normes et les règles appliquées lors de sa réalisation assurent la sécurité des utilisateurs. L'alimentation du disjoncteur de branchement est placée immédiatement après le compteur.

Il limite le courant en fonction de la puissance souscrite et protège les installations en cas de court-circuit. S'il est équipé d'un dispositif différentiel, il protège les utilisateurs contre les chocs électriques. Plombé, le calibre du disjoncteur de branchement ne doit pas être modifié par l'utilisateur.

 

La protection des personnes : 

Pour éviter tout contact direct des éléments sous tension électrique, il faut d'abord une installation en parfait état. Celle-ci doit aussi disposer d'une protection différentielle générale (500 mA) qui coupe automatiquement le courant en cas de défaut d'isolement (fuite de courant).

Pour les prises de courant, les circuits électriques dans les salles d'eau et les sorties de fils en applique dans la cuisine, la protection principale (le disjoncteur d'abonné) est complétée par des dispositifs différentiels à haute sensibilité (DRHS) de 30 mA, installés dans le tableau électrique.

 

La prise de terre :

 La prise de terre est obligatoire pour assurer le fonctionnement correct des dispositifs différentiels. Tous les éléments métalliques présents dans les salles d'eau et toutes les canalisations métalliques du logement (eau, gaz, chauffage central, ...) doivent être raccordées à cette prise de terre. Tout câble électrique doit donc contenir un conducteur de terre (c'est-à-dire 3 fils).

 

La protection des circuits électriques :

 La protection des circuits est assurée par des disjoncteurs, à réarmement au moyen d'un bouton ou d'une manette, ou des coupe-circuits à cartouche fusible qui doit être changée après chaque fusion.

Les deux protègent l'installation contre les surintensités et les courts-circuits. Le disjoncteur apporte plus de confort, puisqu'il suffit de le réarmer (après élimination du défaut) pour réalimenter le circuit concerné.

Des dispositifs spéciaux, appelés parafoudres, protègent l'installation contre les effets liés à la foudre.

 

Les canalisations et les appareillages :

Dans une installation électrique conforme, les fonctions sont séparées. Chaque circuit alimente un usage spécifique, l'éclairage, ou les prises de courant, ou le chauffage électrique, etc.

Les conducteurs ne doivent pas être accessibles et doivent toujours être protégés (plinthes, gaines, fourreaux, ...).

 

Vérifiez votre protection contre les risques électriques:

Votre installation est aux normes et dispose de dispositifs différentiels à haute sensibilité 30 mA. Mais avez-vous pensé à vérifier leur fonctionnement ? Cela doit être fait tous les mois, en appuyant sur le bouton test qui se trouve sur votre appareil différentiel.

 

Une installation électrique conforme aux normes de sécurité est indispensable pour vous protéger des risques de dysfonctionnements électriques et d'accidents domestiques. Pour diminuer les risques d'accidents domestiques, votre installation électrique doit :

  •  - être conforme à la norme NF C 15-100.
  •  - tous les circuits de votre installation doivent être reliés à la terre, autrement l’évacuation des fuites de courant est impossible
  •  - tous les circuits électriques doivent être protégés par des dispositifs différentiels (disjoncteurs ou interrupteurs)
  •  - votre installation électrique doit respectée un nombre minimum de prises et interrupteurs par pièce (les prises pour le gros électroménager venant en supplément),
  •  - l'installation de parafoudre est obligatoire dans les régions à forte densité de foudroiement et dans tous les bâtiments équipés de paratonnerre

 

Sécurisez la salle de bain :

Tous les circuits de votre salle de bain doivent être protégés par un ou plusieurs dispositifs différentiels à haute sensibilité (30 mA), sauf les circuits en très basse tension de sécurité (limités à 12 volts dans les pièces d'eau) ou en aval d'un transformateur de séparation. De plus, des distances de sécurité doivent être observées entre les points d’eau, les équipements électriques et les points d’alimentation électrique.

 

test de test test